Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FIS ski slopestyle à Font-Romeu ce week-end

La station de ski de Font-Romeu (Pyrénées-Orientales) accueille jusqu’à samedi la 2e Coupe du Monde FIS de ski slopestyle et sa centaine de riders.

Tess Ledeux
La française Tess Ledeux, vainqueur l’an passé à Font Romeu (Photo DR, Pierre Mérimée).

Jusqu’au samedi 12 janvier 2019, la station de Font-Romeu Pyrénées 2000 (Pyrénées-Orientales) accueille la 2e Coupe du Monde FIS de ski slopestyle, et unique étape française du circuit international. C'est la troisième fois consécutive que la Coupe du Monde fait escale à Font Romeu.

Le vent soufflait fort ce jeudi à Font Romeu-Pyrénées 2000 pour la 1ère journée de la Coupe du Monde de ski slopestyle. Après avoir repoussé les qualifications à l’après-midi, les organisateurs ont finalement décidé, à la mi-journée, de décaler les compétitions à vendredi. Ainsi, demain vendredi sera la seule et unique journée de qualification pour les 68 hommes et les 20 femmes qui composent l’élite du freestyle.

Du fait de leur nombre important, les riders seront répartis de manière aléatoire en plusieurs séries : 2 séries de 10 riders chez les femmes, et 4 séries de 17 chez les hommes. Chaque rider aura deux runs et le meilleur des deux sera retenu pour la notation finale. Les places en finale seront chères : seulement 8 femmes et 16 hommes (les quatre premiers de chaque série) accéderont à la finale de samedi. Si les conditions météo le permettent, la compétition sera lancée dès 9h45 sur le snowpark de la Calme.

Depuis lundi, près de 100 riders venus des quatre coins du globe ont pris leur quartier à Font Romeu-Pyrénées 2000 dont des médaillés olympiques, des Champions du Monde, des médaillés des X Games et les actuels leaders du classement de la Coupe du Monde de slopestyle, la jeune Kelly Sildaru (EST) et le prodige Henrik Harlaut (SWE), tous deux vainqueurs de la première Coupe du Monde en novembre en Autriche.

Chez les français, 16 riders (2 femmes et 14 hommes) seront présents à cette Coupe du Monde. La jeune Tess Ledeux, chef de file de l’Équipe de France de slopestyle, déjà deux fois vainqueur de la Coupe du Monde de Font-Romeu. Ses récentes belles performances au Dew Tour (2e place), laissent présager le meilleur pour un triplé à Font Romeu. La Grenobloise Coline Ballet-Baz, actuellement 4e du classement de la Coupe du Monde qui signait en novembre une belle 4e place en Autriche pour son retour à la compétition. La 3e française de l’Équipe de France Lou Barin est forfait.

Parmi les 14 garçons français à prendre le départ, on retrouvera le rider de Font Romeu Vincent MaharavoAntoine AdelisseBenoit Buratti, Champion de France en titre ou encore le jeune haut-savoyard Alexis Ghisleni, 15 ans, qui a remporté le Championnat de France minime de slopestyle à Font Romeu, en avril dernier. À leurs côtés, une délégation de jeunes riders des Alpes, relève du ski freestyle français qui, pour la plupart, prendront pour la 1èrefois le départ d’une grande compétition internationale. Le rider du Grand Bornand Dylan Magnin est forfait.

Du côté des internationaux, chez les femmes, il faudra notamment compter sur la Championne Olympique en titre Sarah Hoefflin (Suisse), Johanne Killi (NOR), Caroline Clair (USA), Giulia Tanno (SUI) ou encore Maggie Voisin (USA), toutes capables de monter sur le podium. Chez les hommes, on suivra avec attention Oscar Wester (SWE), vainqueur à Font Romeu la saison dernière ; le suédois prodige du ski, multi médaillé des X Games et actuel leader du classement de la Coupe du Monde Henrik Harlaut ou encore la vainqueur de la Coupe du Monde 2018 Andri Ragettli (SUI)

Pour accueillir cette compétition internationale du circuit FIS et pour proposer aux riders le meilleur parcours possible, les organisateurs ont fait équipe avec les meilleurs shappeurs français. Depuis début janvier, ils travaillent conjointement et sans relâche pour proposer un parcours au standard XXL. Plusieurs milliers de mètre cube de neige ont été nécessaires pour former les 3 tables (tremplins), ces monstres de neige de 25 m de long et taillés "au laser" qui verront s’élancer les meilleurs riders. Le parcours sera ainsi composé de ces 3 tables successives, et d'un enchainement de 2 rails (les riders devront en choisir 2 parmi les 4 modules proposés). Le parcours, situé sur le snowpark de la Calme entre 2000 et 2150m d’altitude, a bénéficié d’un bel enneigement en neige de culture.

Pyrénées Infos Hiver, Communiqué.

Tag(s) : #66 Pyrénées-Orientales, #Le Ski dans les Pyrénées
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :