Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Deux classes en moins à la rentrée pour Théophile-Gautier

Un collectif d’enseignants s’est formé au lycée Théophile-Gautier de Tarbes, pour dénoncer la réforme du bac, la baisse des moyens et les deux classes en moins à la prochaine rentrée !

Lycée Théophile Gautier Tarbes
La colère gronde chez certains enseignants du lycée Théophile Gautier à Tarbes (Photo Illustration, DR).

Les enseignants du Lycée Théophile-Gautier à Tarbes ont décidé de passer à l’action. Alors que la prochaine carte scolaire s’annonce désastreuse pour les établissements secondaires des Hautes-Pyrénées, enseignants et parents d’élèves ont décidé de se mobiliser.

Dans le lycée général du centre-ville de Tarbes, ce sont les enseignants qui dénoncent les futures conditions d’apprentissage pour la rentrée prochaine. «La réforme du lycée s’accompagne, au lycée Théophile Gautier, d’une baisse des moyens. A la rentrée 2019, le lycée perdra une division (=une classe) en première et une autre en terminale, induisant mathématiquement une hausse des effectifs par classe et limitant de fait les places disponibles pour les élèves qui échoueraient cette année au baccalauréat, notamment en série ES. Par ailleurs, notre lycée se caractérise historiquement par une offre riche en langues : langues vivantes (arabe, russe, italien, chinois, allemand, espagnol, anglais) mais aussi anciennes (latin et grec), sections européennes en anglais, espagnol et allemand. Or, cette offre est déjà amoindrie depuis quelques années : l’enseignement du grec et du russe ont disparu. Pourtant, la rentrée 2019 malmène encore cette diversité. La baisse de moyens implique la suppression pure et simple en seconde des enseignements optionnels occitan et LV3 arabe (qui disparaîtront définitivement à la rentrée 2021) et l'affaiblissement de nombreux autres enseignements optionnels comme les LV3 chinois et italien, mais aussi le latin qui voient leurs horaires hebdomadaires réduits et leur pérennité menacée à moyen terme», explique le collectif d’enseignants du lycée Théophile Gautier de Tarbes.

En ligne de mire aussi, la réforme du lycée et du bac qui entrera en vigueur dès la rentrée prochaine pour tous les élèves de seconde (nouveaux et redoublants). Une réforme dont ce collectif dénonce les conséquences pour les élèves. «La réforme du lycée, au contraire, force les élèves à savoir précisément, dès la fin de la Seconde, quelles études ils veulent poursuivre après le bac. Par ailleurs, alors qu’aujourd’hui l’élève se spécialise en Terminale en renforçant certaines disciplines, dans le nouveau lycée, il se spécialisera en abandonnant une spécialité entre la Première et la Terminale, ce qui réduira encore davantage l’éventail de ses choix pour le Supérieur. Cette réforme aboutit finalement à une pré-orientation très précoce, restrictive et définitive des élèves de 15 ans, avec le risque d'empêcher les poursuites d'études deux ans plus tard.»

Des tracts seront distribués devant le lycée Théophile-Gautier ce mardi 12 février 2019, alors que les parents d’élèves de seconde seront réunis pour découvrir le nouveau bac et la nouvelle organisée de l’enseignement au lycée.

Pyrénées Infos à Tarbes, Eric BENTAHAR.

Tag(s) : #65 Tarbes & Agglo, #Pyrénées Campus
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :