Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A la rencontre de Kilian, élève en Bac Pro

Entre le Pôle Formation Adour à Lanne et l’entreprise HEP de Séméac, Kilian est étudiant en Bac Pro Technicien en Chaudronnerie Industrielle. Rencontre.

Pôle Formation Adour
Kilian Guerineau, apprenti en Bac Pro Technicien en Chaudronnerie Industrielle, travaillant sur le projet Transformers.

A l’occasion des portes ouvertes virtuelles du Pôle Formation Adour de l’IUMM ce mercredi 2 décembre 2020, partez à la rencontre de Kilian Guerineau. À 21 ans, Kilian Guerineau prépare un Bac Pro Technicien en Chaudronnerie Industrielle en apprentissage. Il partage son temps entre le Pôle Formation Adour à Lanne (Pays de Tarbes) et l’entreprise H.E.P Industrie à Séméac (Hautes-Pyérnées). Cette année, avec 8 autres de ses camarades, il travaille sur un grand projet : créer et fabriquer une réplique en acier de 2 mètres de haut d’un Transformers. Rendez-vous en juillet pour la découvrir !

Qu’est-ce que le projet Transformers ?

Chaque année, dans le cadre de notre formation, nos formateurs en chaudronnerie-soudage nous évaluent sur des pièces industrielles. Cette année, ils ont choisi d’allier la pédagogie, la pratique et la culture cinématographique, en nous proposant de réaliser en équipe un Transformers. Toute ma classe travaille sur le projet et nous avons tous un rôle à jouer. Une fois le projet conçu, les plans réalisés en collaboration avec nos collègues en BTS CRCI (Conception et Réalisation en Chaudronnerie Industrielle) et la matière commandée, nos formateurs nous ont confié la fabrication d’une partie du Transformers par groupe de 2/3 apprentis. Nous avons chacun, un certain nombre de pièces à réaliser afin de les assembler toute ensemble.

Il s’agit d’un projet de grande envergure, comment appréhendes-tu de travailler sur ce projet ?

Je réutilise des automatismes et des compétences apprises en atelier et en entreprise comme l’utilisation de machines, les calculs de côtes, les procédés de soudage, la lecture de plans. Toutes mes compétences sont mobilisées et l’objectif est que je sois autonome dans mes actions. Je dois lire les plans, les interpréter, faire les calculs, débiter ma pièce et la mettre en forme sur les machines, pour finir je passe à l’assemblage et au soudage. Sans oublier de la contrôler pour m’assurer que ma pièce soit conforme ! Ce projet me demande de fournir un travail de qualité car ce sont tous mes camarades qui comptent sur moi et mes pièces. C’est un vrai travail d’équipe !

Comment décrirais-tu le projet Transformers ?

Ce projet est un challenge pour tous les apprentis qui y participent. Il mélange d’un côté la partie professionnelle, car on met en application nos compétences. Il mélange également le côté ludique et nous sensibilise autour de valeurs telles que la cohésion et le travail d’équipe, l’entraide, dans un but commun, la réussite du projet. Car il faut le rappeler, nous sommes évalués sur cette réalisation !

Qu’est-ce qui t’a poussé à t’orienter vers un Bac Professionnel Technicien en Chaudronnerie Industrielle en apprentissage ?

Avant d’intégrer le Bac Pro Technicien en Chaudronnerie Industrielle en apprentissage, j’étais en première année de cycle ingénieur. Ce qui m’a poussé à changer de formation, c’est que je souhaitais travailler sur des choses concrètes, de m’impliquer dans la réalisation manuelle des pièces, d’être dans l’atelier et ne pas simplement être du côté du bureau d’études. J’avais besoin de ressentir que j’apprenais un métier au fur et à mesure de ma formation et à travers mes semaines en entreprise. Je conseille le Bac Pro TCI car c’est une formation qui allie la théorie et la pratique, qui nous permet d’avoir une vision du monde de l’entreprise et qui est rémunérée.

Quels conseils donnerais-tu aux jeunes qui veulent s’orienter vers l’industrie en apprentissage ?

Je leur conseille de bien se renseigner sur les formations et sur ce qu’ils vont y trouver, de voir si cela peut leur plaire, car le but, c’est de faire un métier qui nous intéresse et qui nous plaît. Dans la formation Bac Pro TCI (Technicien en Chaudronnerie Industrielle), j’apprends un vrai métier manuel, dans un secteur où il y a de l’emploi car le métier de chaudronnier-soudeur est présent dans un grand nombre de secteur d’activité ! De plus, la formation est très enrichissante, une partie des cours est en atelier où l’on découvre le côté pratique et l’autre partie est en classe pour les cours généraux. Le rapport avec nos formateurs est totalement différent que dans une formation initiale, ils nous apportent toutes les compétences nécessaires et nous responsabilisent. L’apprentissage permet également d’acquérir de l’expérience professionnelle grâce à l’alternance en entreprise. C’est une mise en pratique beaucoup plus rapide et plus efficace de nos compétences. Nous pouvons ensuite évoluer en terme de niveaux de formations proposés (CAP vers un Bac Pro puis un BTS) mais aussi nous spécialiser en soudage (en obtenant des Qualifications Soudeurs par exemple).

Pyrénées Campus à Tarbes, Communiqué.

La Télé des Pyrénées sur YouTube

 

#Campus #PyreneesCampus #Formation #Industrie #Apprentissage #HautesPyrenees #PyreneesAtlantiques #Landes #Pyreneesinfo #PyreneesInfos #Aquitaineinfo #AquitaineInfos #Lanne #Assat #Tarnos

Tag(s) : #64 Pau & Béarn, #65 Tarbes & Agglo, #Pyrénées Campus, #40 Landes
Partager cet article
Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :